Actualités
Voir toutes les
actualités

22/09/2017

> Transport - Mobilité

Start-up : trois expérimentations numériques pour le dernier kilomètre de personnes

La fondation Lisea Carbone qui avait lancer un concours de start-up pour identifier des solutions facilitant une mobilité vertueuse pour gérer le « dernier kilomètre » des usagers du TGV à Bordeaux, a retenu trois start-up qui vont ainsi démarrer une expérimentation de quatre mois de leurs solutions innovantes

Pour les voyageurs arrivés en gare Saint-Jean de Bordeaux, la société Liséa, concessionnaire de la ligne ferroviaire à grande vitesse Tours-Bordeaux a souhaité identifier des solutions leur permettant de simplifier leurs déplacements dans la ville (vers le lieu de rendez-vous ou leur domicile) tout en se déplaçant de la façon la plus vertueuse. Pour cela, la fondation Lisea Carbone a lancé le « Lisea Start-up Contest » pour identifier des innovations digitales à expérimenter sur le terrain pendant quelques mois. Les trois lauréats de ce concours sont les start-up Asphalt Lab (solution Haïku), Triperz (solution Tako) et Smart Autostop (application OuiHop) proposant des solutions originales et surtout complémentaires des moyens de transport plus traditionnels déjà en connexion avec la gare (tel que le tram ou les bus).

Haïku, la solution développée par Asphalt Lab, société créée à Paris en janvier 2015, est une application de guidage et d’assistance GPS aux cyclistes. Grâce à une borne automatique installée dans l’espace Modalis de la gare, les utilisateurs pourront récupérer leur boîtier GPS aimanté, à installer sur le guidon du vélo et ainsi se déplacer à travers la ville grâce à l’application smartphone associée.

La start-up Triperz (fondée en septembre 2015 à Paris) propose quant à elle une application destinée à favoriser le partage de taxi au départ de la gare. Tako dispose d’une ergonomie facilitant la recherche de ces taxis à partager ainsi que d’un système de paiement novateur. Une solution plébiscitée par les syndicats de taxi.

Enfin, le troisième lauréat est le fournisseur de l’application OuiHop, une solution qui permet de générer du covoiturage urbain de dernière minute, selon le principe de l’auto-stop. Cette application permet en effet à un conducteur qui a indiqué son trajet d’être averti en temps réel du besoin d’un auto-stoppeur sur sa route qui se sera signalé. Pour Bordeaux, l’application mettra en place sur la métropole des lignes de court-voiturage matérialisées par des bornes physiques, à partir desquelles les piétons seront avertis des voitures faisant leur trajet à proximité (et vice-versa). A noter que cette start-up, fondée il y a trois ans, a aussi signé cet été un important partenariat avec la société du Grand Paris, Ile-de-France mobilité et la RATP.

Etalée sur quatre mois, la phase d’expérimentation des trois solutions donnera lieu à un bilan, réalisé avec les partenaires du concours, qui déterminera la possibilité de voir la Fondation Lisea Carbone remettre une nouvelle dotation complémentaire.

www.haiku.bike
www.tak-o.com
www.ouihop.com