Actualités
Voir toutes les
actualités

07/02/2017

> Transport - Mobilité

L'autopartage stimulé par un remboursement de parking....

Le service d'autopartage entre particuliers Koolicar a présenté en janvier une offre de remboursement des frais de stationnement résidentiel aux propriétaires parisiens qui partagent leur véhicule avec leurs voisins.

Rien ne vaut une incitation financière pour stimuler les bonnes pratiques. En matière de mobilité durable, même si on sait que le covoiturage ou l'autopartage peut être une source de revenus pour amortir les frais d'un véhicule, un petit coup de pouce supplémentaire peut suffire à faire entrer de nouveaux automobilistes dans ces démarches. Tout comme Blablacar a conclu un accord avec Vinci pour rembourser l'abonnement au télépéage pour ses adhérents (sous réserve de covoiturer au moins une fois par mois même avec un seul passager), Koolicar tente l'opération séduction sur Paris. L'enjeu est effectivement d'accélérer l'adhésion à l'auto-partage qui est sans doute moins naturelle que le covoiturage. A Paris, 60 % des véhicules en stationnement résidentiel restent immobiles toute la semaine. Ces voitures "ventouses" encombrent donc l'espace public et entraînent de fait un surcroît de circulation (du fait de la difficulté à se garer, puisque 20 % des véhicules en circulation sont en train de chercher une place) avec tous ses effets associés : bruit, particules fines, émissions de CO2, congestion etc.
En plus des revenus de l'auto-partage (une location peut faire gagner en moyenne 600 € par mois à son propriétaire), Koolicar propose donc une "promo" de début d'année consistant à rembourser le parking résidentiel (36 €/mois pour les parisiens) jusqu'à la fin 2017 pour toute inscription avant le 15 mars. L'offre est bien sûr soumise à l'éligibilité du véhicule à une Box permettant le libre-service et impose que le véhicule soit garé en voirie à Paris intramuros et mis en disponibilité immédiate au moins 20 jours ou 280 heures par mois entre 8h et 22H. Il s'agit bien de cibler les voitures qui ne sont utilisées par leurs propriétaires qu'une partie infime du temps, en général le week-end, ce qui représente déjà une base très large (les 60 % de véhicules en stationnement). Ensuite, pour l'entrée dans le dispositif Koolicar, la start-up s'occupe de tout : sélection des locataires, installation gratuite du boîtier connecté, assurance du véhicule. Plus besoin d'échange de clés nin même de calculer les kilomètres parcours : le propriétaire doit juste indiquer dans le calendrier Koolicar les disponibilités de son véhicule.